Ces temps-ci, Vianney, malgré lui, fait systématiquement l’objet d’une violente critique sur la Toile. Certains internautes n’apprécient pas toujours la liberté de penser qu’a le chanteur de toujours exprimer le fond de ses pensées. Mais comme à chaque fois, l’artiste assume tout et s’accorde également du temps pour donner encore une explication…

Il y a quelques jours de cela, soit le dimanche 28 mars 2021, Vianney a honoré de sa présence le plateau de Sept à Huit sur l’antenne de la première chaîne. L’occasion pour Audrey Crespo-Mara de revenir sur les différents polémiques depuis le lancement de la dixième saison de The Voice.

Je sais que ça s’arrêtera définitivement bientôt ! “

Arrivé à une moment, Vianney avait, par ailleurs, songé mettre un trait sur sa carrière dans la chanson. “Je sais que ça s’arrêtera définitivement bientôt ! Je le ressens”, lâchait-il, surprenant ainsi Audrey Crespo-Mara. Une confidence que ses fans n’ont pas du tout appréciée.

Porté vers le chemin du grand succès par le single «Je m’en vais» avec la sortie de son album éponyme, de nombreux observateurs ne comprennent pas cette envie du jury de The Voice de vouloir déjà tout arrêté.

“Ce n’est pas le but d’une vie” !

Ce n’est pas la première fois que Vianney évoque son ressenti sur la scène publique. «Il se passe tellement de trucs cools, que parfois, je me demande quand même le but de tout ça », s’interrogeait-il déjà au tout début de sa carrière professionnelle au micro d’NRJ. « Malgré tout, ce n’est pas le but d’une vie, enfin pas de la mienne, de ne plus pouvoir prendre le métro», affirmait-il encore ce jour-là.

Mais en découvrant la réaction très négative de sa communauté, Vianney a dû trouver ses mots pour se faire comprendre en donnant un live depuis son fil Instagram.

Ce n’est pas parce que je me questionne souvent sur mon avenir, que je vous abandonnerais”, débutait-il. “Je ne vous abandonnerai pas », réitérait-il. Cependant, « il y a un rythme propre à ce métier de chanteur qui est très intense, et même si j’adore ça, un jour je vais calmer, forcément », enchaînait-il. « Mais ça ne m’éloignera pas de vous”, s’assurait-il.