Pierre Ménès : des lourdes révélations s’enchaînent…Canal+ est visé !

Pierre Ménès : des lourdes révélations s’enchaînent…Canal+ est visé !

L’affaire Pierre Ménès ne cesse de s’aggraver jour après jour. Elle ne se limite plus autour du journaliste sportif lui-même. Découvrez avec la rédaction de La chaîne du cœur ces nouvelles révélations de cette présentatrice qui vont mettre à mal la direction de Canal+…

A titre de rappel, Pierre Ménès se retrouve au cœur d’une grosse polémique suite à l’accusation d’agression sexuelle portée par de nombreuses journalistes. Les choses ont commencé de s’aggraver pour le chroniqueur sportif depuis la diffusion du film documentaire intitulé Je ne suis pas une salope, réalisé par Marie Portolano.

Selon les témoignages de ses victimes, tout a commencé le jour où Pierre Ménès, en 2016, avait soulevé la jupe de Marie Portolano pour toucher ses fesses. Ce n’est pas tout. Il a par la suite, forcé Isabelle Moreau et Francesca Antoniotti pour l’embrasser.

« Je vois un personnage un peu bourru, véritablement maladroit…« 

Tiffany Bonvoisin, selon ses révélations faites sur le plateau de TPMP, avait également vécu un très mauvais souvenir aux côté du même individu. “On était ensemble à la radio. Il y avait une de mes chaussures qui était posée sur un comptoir » lorsqu’il arrive, débutait-elle.

« Il a pris ma chaussure et a dit : ‘qu’est-ce que c’est que cette chaussure de salope(…) », rapportait-elle. « Il m’a vu et il a dit : ‘tiens ça doit être à elle puisqu’elle a la tête qui va avec », poursuivait-elle.

Mais pour elle, il n’y avait rien de sexuel. “Je ne vois pas un prédateur sexuel »,affirmait-elle. « je vois un personnage un peu bourru, véritablement maladroit et je ne cautionne absolument pas ce qu’il fait », a-t-elle terminé.

La direction de Canal+ voulait-elle étouffer l’affaire?

Par contre, selon un article de Les Jours, la production de Canal+ a été déjà mise au courant de cette histoire d’agression depuis l’année 2018. En effet, un document expliquant les faits a été envoyé à la direction générale du groupe le 25 janvier de la même année.

Selon toujours le site d’information, la jupe de Marie Portolano soulevée par leur journaliste a été bel et bien inscrite dans ce document. D’ailleurs, le fait se serait même produit à la présence de Thierry Cheleman sur le plateau de Canal Football Club. Mais aucune action n’a été engagée…


Continuez la lecture de l'article en page suivante