Louane fait de nouveau le buzz. Et pour cause : la chanteuse s’est affichée sur Instagram dans une pièce de lingerie très tendance : le fameux corset. La chaîne du cœur vous livre tous les détails.

A part sa voix, Louane s’avère être une vraie passionnée de mode. Sa dernière photo Instagram fait pour l’heure le buzz. La jeune maman de 24 ans est apparue sur la Toile en corset. De quoi affoler ses abonnés. La chaîne du cœur vous décrypte en fond en comble le look de Louane.

Tout comme Léna Mahfouf, Adèle Exarchopoulos ou encore Kim Kardashian, Louane a également craqué pour le fameux corset qui s’arrache pour l’heure. Propulsée par “La Chronique des Bridgerton”, cette pièce de lingerie est dès lors très prisée. La maison de lingerie La Perla, indique Cosmopolitan a enregistré depuis la diffusion de la série Netflix une hausse des recherches de 50% rien que pour le corset. Ces tops en question s’offrent un véritable revival 3.0 des plus désirables. Décidemment, les corsets ne sont pas prêts de s’éclipser et il faut dire qu’il n’est plus réservé à l’intime !

Où trouver le même modèle que le corset porté par Louane ?

Louane elle, a décidé de le porter au-dessus d’un t-shirt blanc. Afin de bien valoriser la mode éthique, la compagne de Florian Rossi a misé sur un corset en jean de la marque Vanibé, made in Paris. Vous pourriez vous offrir une pièce similaire à 58,50€ en précommande.

Comment porter le corset en 2021 ?

Mais il faut savoir que cette pièce de lingerie ne vous fait pas seulement une silhouette du tonnerre mais est également très simple à porter tous les jours. Sachez que c’est un accessoire comme tant d’autres. Le corset est à superposer sur un tee-shirt comme la façon dont Louane le porte…Selon votre convenance, sur une chemise voire même un sweat. Le corset booste en effet n’importe quelle tenue.

Pour la petite histoire, le corset remonte à la Renaissance. Vous seriez surprises de savoir que le principal avantage que l’on connaissait du corset – ou corps à baleine – à cette époque était d’affiner la taille, dont la connotation érotique était bien plus importante que celle de la poitrine, peut-on lire dans les colonnes de Cosmopolitan.