L’accouchement reste l’un des moments les plus pénibles de la vie…Pour beaucoup de femmes mais pas nécessairement pour les hommes. Sur le plateau des Z’amours Elvis l’avait malheureusement prouvé. En effet, au moment où son épouse était en train de pousser, il a avoué lui avoir fait une demande très consternante qui a choqué Bruno Guillon et de nombreux téléspectateurs.

Bruno Guillon a marqué son grand retour sur France 2 ce mercredi 31 mars en présentant un épisode inédit des Z’amours. Comme à l’accoutumée, l’animateur a été témoin d’une anecdote totalement improbable.

« Vous êtes sérieux, monsieur ? »

Tout a commencé par une question peu habituelle du mari de Marion. « De tous les hommes que votre chérie connaît, vous êtes le seul à faire ça ou à avoir fait fait ça. De quoi s’agit-il ? », demandait-il. Elvis le grand amateur de football a provoqué l’étonnement en partageant une histoire de sa vie de couple.

Un mauvais souvenir que sa compagne Céline n’est pas encore prête à oublier. « Je pense au jour de l’accouchement. Je revenais du boulot, je courais dans tous les sens », se rappelait-il d’abord. « Et elle, elle était là, en train de préparer l’accouchement. Elle me dit : “Tu viens vite, c’est le moment, c’est le jour”, ajoutait-il ensuite.

« Il fallait voir Thierry Henry, il fallait enregistrer le match… »

En plein accouchement, « je lui demande : “Tu avais pensé à préparer le match de foot ? Parce qu’il fallait l’enregistrer, quand même !” », lui demandait-il. Adepte de l’équipe de France, le jeune homme ne souhaitait pas, pour rien au monde, manquer un seul match des Bleus. « Vous êtes sérieux, monsieur ? », rétorquait l’infirmière chargée d’accompagner sa femme, complètement estomaquée par sa réaction.

« Les Bleus jouent, il faut quelque chose ! Il faut qu’elle me l’enregistre, il faut qu’elle y pense ! », réitérait Elvis face à Bruno Guillon. « C’était un gros match ? », lui demandait donc l’animateur des Z’amours, avait d’ajouter : « Vraiment un truc très important par rapport à un accouchement… ».

« Ah ben tout est important », lui répondait-il. « Il fallait voir Thierry Henry, il fallait enregistrer le match… Et elle n’y a pas pensé », maintenait-il toujours.

« On vous imagine en train de souffrir le martyre avec les contractions, et vous avez un gars qui vous dit : “T’as bien pensé à enregistrer le match de foot ?”, demandait-il a sa femme dès son retour en plateau. « En plus ! Je me fais engueuler alors que je suis déjà un peu occupée… », réagissait-elle. « Il faut y penser, quand même… C’est les Bleus ! », a repris Elvis avant d’être coupé court par Bruno Guillon.