Les Z’amours : Bruno Guillon totalement figé en apprenant la terrible vengeance d’une candidate envers son ex-compagnon

Les Z'amours : Bruno Guillon totalement figé en apprenant la terrible vengeance d’une candidate envers son ex-compagnon

A la tête ce lundi 05 avril d’un numéro inédit des Z’amours, Bruno Guillon accueillait sur le plateau de France 2 une certaine Julie. Une candidate à l’anecdote incroyable. L’ancienne gendarme de profession avait en effet avoué le geste hallucinant qu’elle a eue pour se venger de son ex-compagnon qui lui avait trahi.

C’est une histoire bien impensable que Julie, candidate venue accompagnée de son compagnon Thomas a livré depuis le plateau des Z’amours. L’anecdote qu’elle a choisi de raconter à la suite de La question de l’animateur a été pour le moins très troublante. « Quelle est la chose la plus extravagante que vous ayez faite jusqu’à présent ?  »

«  On est sur une grosse colère on est d’accord «  ?

Quelque peu gênée, Julie de se confier avec franchise sur l’hallucinante vengeance qu’elle avait réservé à un de ses ex.  » Pour moi c’est un peu particulier quand même hein… J’hésite entre deux. Y’en a une c’est spécial, j’ai été trahie par un de mes ex et du coup, en guise de vengeance, j’avais ses photos de parties… vers le bas « , commençait-elle par expliquer avant que Bruno Guillon ne lui interrompt pour demander : « Vous les avez pas postées sur les réseaux sociaux ? « . La candidate de lui apprendre : » Non, non… bien pire. J’ai imprimé des flyers et je les ai distribués dans un centre commercial de Lyon » devant un Bruno Guillon resté sans voix.

« Ouh comme c’est violent « , indiquait même la voix-off. « Je suis un peu mauvaise j’avoue« , admettait Julie. «  On est sur une grosse colère on est d’accord ?, lançait le mari de Marion avant d’ajouter : « Mais alors dites-moi y’avait juste les parties génitales donc après tout si on ne voyait pas… « .

« Ah ouiiii vous aviez mis son nom sur le truc » ?

Julie de couper court : « Y’avait juste ça mais comme il était directeur de magasin j’avais mis allez dans tel magasin... »

« Ah ouiiii vous aviez mis son nom sur le truc ? Mais alors au-delà de l’aspect rigolo de la chose il est en droit de porter plainte contre vous... « , lui interrogeait encore le papa d’Anatole qui n’arrivait pas à croire ce qu’il entend. «  Je suis une ancienne gendarme donc si vous voulez… » . Bruno Guillon de lui faire savoir : « Ok affirmatif collègue ! Mais c’est pas pour ça que ça vous autorise « .


Continuez la lecture de l'article en page suivante