Les Z’amours : Bruno Guillon totalement figé en apprenant la terrible vengeance d’une candidate envers son ex-compagnon

Les Z'amours : Bruno Guillon totalement figé en apprenant la terrible vengeance d’une candidate envers son ex-compagnon

A la tête ce lundi 05 avril d’un numéro inédit des Z’amours, Bruno Guillon accueillait sur le plateau de France 2 une certaine Julie. Une candidate à l’anecdote incroyable. L’ancienne gendarme de profession avait en effet avoué le geste hallucinant qu’elle a eue pour se venger de son ex-compagnon qui lui avait trahi.

C’est une histoire bien impensable que Julie, candidate venue accompagnée de son compagnon Thomas a livré depuis le plateau des Z’amours. L’anecdote qu’elle a choisi de raconter à la suite de La question de l’animateur a été pour le moins très troublante. “Quelle est la chose la plus extravagante que vous ayez faite jusqu’à présent ? ”

On est sur une grosse colère on est d’accord “ ?

Quelque peu gênée, Julie de se confier avec franchise sur l’hallucinante vengeance qu’elle avait réservé à un de ses ex. ” Pour moi c’est un peu particulier quand même hein… J’hésite entre deux. Y’en a une c’est spécial, j’ai été trahie par un de mes ex et du coup, en guise de vengeance, j’avais ses photos de parties… vers le bas “, commençait-elle par expliquer avant que Bruno Guillon ne lui interrompt pour demander : “Vous les avez pas postées sur les réseaux sociaux ? “. La candidate de lui apprendre :” Non, non… bien pire. J’ai imprimé des flyers et je les ai distribués dans un centre commercial de Lyon” devant un Bruno Guillon resté sans voix.

Ouh comme c’est violent “, indiquait même la voix-off. “Je suis un peu mauvaise j’avoue“, admettait Julie. “ On est sur une grosse colère on est d’accord ?, lançait le mari de Marion avant d’ajouter : « Mais alors dites-moi y’avait juste les parties génitales donc après tout si on ne voyait pas… “.

Ah ouiiii vous aviez mis son nom sur le truc” ?

Julie de couper court : “Y’avait juste ça mais comme il était directeur de magasin j’avais mis allez dans tel magasin...”

Ah ouiiii vous aviez mis son nom sur le truc ? Mais alors au-delà de l’aspect rigolo de la chose il est en droit de porter plainte contre vous... “, lui interrogeait encore le papa d’Anatole qui n’arrivait pas à croire ce qu’il entend. “ Je suis une ancienne gendarme donc si vous voulez…” . Bruno Guillon de lui faire savoir : “Ok affirmatif collègue ! Mais c’est pas pour ça que ça vous autorise “.