« Je n’oublierai jamais le regard de ma maman ». Sonia Rolland revient sur ce drame survenant au cours de son enfance. Un souvenir du passé qui continue à la hanter jour après jour.

Sonia Rolland n’a pas eu une enfance pour le moins facile. Pis encore, elle avait vécu l’horreur au point d’en être encore hanté jusqu’à l’heure où l’on parle. Des souvenirs douloureux qui lui reviennent en mémoire tous les 7 avril. C’est d’ailleurs pour fuir ce douloureux passé qu’elle a été amenée à déménager en France. Elle ne manque pas tous les ans de se rappeler de cet épisode de sa vie, de se souvenir d’où elle vient réellement.

La Toile totalement bouleversée.

Sonia Rolland a bouleversé toute la Toile avec sa publication du jour. Un post évoquant ses souvenirs marquants du passé. “Je n’oublierai jamais le regard de ma mère ce 7 avril 1994.”, avait pris soin de mettre en légende l’ex de Jalil Lespert. Une image qui lui sera à jamais gravé dans sa mémoire. D’ailleurs, l’ancienne Miss France estime que le monde entier ne devrait pas non plus oublier les victimes de ce génocide. Elle aurait pu y passer si ces parents n’avaient pas tout fait pour regagner la France notamment la Bourgogne.

Si Sonia Rolland et ses parents ont échappé au massacre, ils n’en sont pas moins bouleversés. A peine son message publié, les internautes ont réagi en masse. Ses abonnés ne manquent pas de la soutenir à 100% et de partager sa peine.

Ce jour où tout a basculé…Sonia Rolland perd ses repères.

C’est au Rwanda, dans la ville de Kigali, que celle qui a été sacrée Miss France 2000 et qui d’ailleurs devient la première Miss France d’origine africaine a vu le jour le 11 février 1981.

Aux prémices du conflit au Rwanda en 1994, elle quitte le pays, accompagnée de ses parents et de son frère, pour s’installer en France. Dès lors, ils ont été contraints de s’adapter à un mode de vie bien différent de celui pour lequel ils avaient pour habitude. Ils avaient en effet leur propre maison, leur propre jardin, ainsi que beaucoup d’employés à leurs services. Arrivée en France, tout a basculé. Ses parents et elles ont été soudainement déclassés. Sonia Rolland avait vécu dans un HLM et perdait à l’époque tous ses repères.