Sacrée Miss France en 2012, Delphine Wespiser a presque tout vu le long de sa carrière. Sollicitée partout depuis l’année de son élection, la jeune femme a déjà eu affaire à des obsédés sexuels comme des admirateurs trop insistants, des politiciens libidineux ou encore des vieux schnock friqués qui pensent pouvoir tout acheter et bien d’autres encore. Des expériences traumatisantes qui la marquent à vie…

Benjamin Castaldi continue à prouver aux yeux de tous son savoir-faire à la tête de sa nouvelle émission, 6 à 7 avec Casta.

Quand on est une jeune Miss, on va faire les photos avec plein de monde…

Le mercredi 31 mars dernier, il a croisé la route de Delphine Wespiser dans les coulisses de Touche pas à mon poste. Interrogé par l’animateur, cette dernière a raconté, à cœur ouvert, ses terrifiantes expériences depuis son élection au titre de Miss France en 2012.

« Vous avez sillonné la France. Il y a plein de monde, forcément il y a des mains baladeuses, peut-être des propos déplacés », lui demandait donc Benjamin Castaldi en connaissance de cause. Des propos confirmés par l’ancienne ambassadrice de beauté. Cette déplorable situation est très fréquente « surtout pendant les séances photo avec les politiques ».

En effet, « quand on est une jeune Miss, on va faire les photos avec plein de monde, beaucoup des politiques », poursuivait-elle. Naturellement, ces hommes, en plein shooting, ont pris comme habitude de laisser traîner une main dans le dos avant de la faire descendre vers le pôle Sud. « Au début on ne dit rien. Et puis petit à petit j’ai compris », a-t-elle fait mention par la suite. « Dès que ça descendait là, je la remontais. C’est très gênant », déplorait-elle.

« Si je me mariais avec eux, ils allaient m’offrir une vie de rêve et tout »

Dans le même registre, Vaimalama Chaves, Miss France 2019, a adopté une autre technique, plus radicale que celle de Delphine Wespiser. « Quand je sais qu’il y a une main qui commence à descendre un peu trop bas, tout de suite je réagis », confiait-elle à la rédaction de Midi Libre. « Soit je lui mets un coup de coude, soit je lui dis : “Ta main, tu l’enlèves” », ajoutait-elle.

« J’ai eu des fans très très insistants…des personnes très très âgées mais très riches, qui me disaient que si je me mariais avec eux, ils allaient m’offrir une vie de rêve et tout… », a-t-elle terminé