Récemment interpellé et placé en garde à vue à cause des fameux “dîners clandestins” organisé au Palais Vivienne, Pierre-Jean Chalençon a été finalement relâché ce vendredi 09 avril. Avec un carnet d’adresses bien rempli comme celui de l’ex-acheteur d’Affaire conclue, il aurait bien pu recevoir des ministres ou d’autres membres du gouvernement. Dans la foulée, la chaîne du cœur revient sur les surprenantes confessions de l’antiquaire au sujet d’un célèbre chanteur français.

Pierre-Jean Chalençon envahit dernièrement toutes les actualités. Tout a commencé depuis la diffusion d’un reportage sur M6. Un reportage insinuant qu’« un collectionneur de renom » est derrière l’organisation des « dîners clandestins mondains » rassemblant de nombreux personnalités dont même « certains ministres ». Les images diffusées ce vendredi 02 avril depuis l’antenne de la Six ressemblait comme deux gouttes au Palais Vivienne.

Les ministres ont-ils été bien présents à la soirée?


Après avoir nié tout en bloc, Pierre-Jean Chalençon a fini par avouer avoir bel et bien organisé un dîner. Un dîner pour des raisons purement professionnelles…Ce qui l’a conduit ce jeudi 8 avril 2021 à être interpellé par la police judiciaire et mise en garde à vue. Pierre-Jean Chalençon a été selon les infos de France Info auditionné en présence de son avocat. C’est ce 09 avril qu’il a été relâché.

Au cours de l’enquête, il a été interrogé si des ministres ont bel et bien été présents dans lesdites soirées. Ce qui est tout à fait possible vu le nombre de personnalités qu’il côtoie.

Depuis mon plus jeune âge, je côtoie des vedettes. Mon père était journaliste à Europe 1 et à l’ORTF et invitait des tas de copains plus célèbres les uns que les autres à la maison pour des repas interminables. Au début, je les regardais avec admiration. Puis, à force, ils finissaient presque par faire partie de ma famille. Voilà comment je suis devenu très proche de Thierry Le Luron, Coluche, Régine, ou encore Charles Trenet qui m’aura particulièrement marqué“, indiquait-il en 2019 à France Dimanche.

« Tu seras Monsieur Napoléon ! »


Et d’en venir précisément sur sa relation avec Charles Trenet : “J’ai eu la chance de rencontrer Charles en 1987. J’avais à peine 15 ans, commençait-il. Comme pour Napoléon, je suis sans doute son plus grand fan, et je détiens quelques objets lui ayant appartenu. Mais le plus grand trésor qu’il m’a transmis, c’est sa culture générale. Si j’en suis là aujourd’hui, c’est grâce à lui, assurait-il(…) Alors que je souhaitais devenir humoriste, Charles m’a dit un jour : « Tu seras Monsieur Napoléon ! » Et il a eu raison. Je lui dois tout, c’est l’homme de ma vie“.